"Notre Exigence, c'est aussi la Vôtre !"

Nous travaillons chaque jour pour que vous deveniez de véritables professionnels de l'Hypnose. C'est la vocation de notre école et nous veillons à ce que cet objectif soit atteint par tous."
Docteur Valentina Kieffer- Présidente

L’hypnose Classique


Résultat de recherche d'images pour "hypnose classique"L’engouement actuel pour l’hypnose, réhabilite la France, berceau de l’âge d’or de l’Hypnose. Il y eut d’abord Mesmer
au XVIII°, puis Charcot, Bernheim, Liégeois au siècle suivant.

Le XX° fut le rejet de l’hypnose en France par les praticiens
et les scientifiques au profit de l’avènement de la psychanalyse Freudienne.

Ce fut Milton Erickson, psychiatre américain qui redonna ses lettres de noblesse à cette nouvelle Hypnose (Daniel Araoz) au XX° Siècle, hypnose thérapeutique, douce, lente, respectueuse de l’écologie de la personne par des suggestions indirectes, des métaphores activatrices, des confusions par contournement des barrières et des résistances, par des techniques innovantes, parfois paradoxales et surprenantes.

Le MILTON MODÈLE était né ! Modélisation oblige ! Les formations prodiguées dans les différents centres se cristallisèrent sur l’hypnose Ericksonienne devenue référence pour la formation d’hypnothérapeutes en relation d’aide. Le dogme Ericksonien est devenu incontournable et dominateur en thérapie.

Pourtant les vertus de l’hypnose classique, la suggestion directe, rapide et profonde reste très utile (douleurs) et très puissante.

Milton Erickson maniait aussi la suggestion directe avec aisance, parfois avec l’humour qui le caractérisait, dans les ordalies, les prescriptions de tâches, la catalepsie du bras, les techniques directives en thérapie paradoxale.   

Les formateurs en hypnose Ericksonienne ont fait la dichotomie entre les 2 hypnoses et souvent fortement découragé, voire décrié l’hypnose classique. En se bloquant ainsi on se prive d’une partie importante des ressources du langage hypnotique.

Formé à la Sophrologie Caycédienne et à l’hypnose Ericksonienne, j’appliquais dans ma pratique quotidienne les dogmes Ericksoniens avec volonté, détermination et professionnalisme.

La profondeur de la transe hypnotique n’étant pas indispensable pour les résultats attendus, j’obtenais une hypnose « conversationnelle »,  une forme une relaxation douce et agréable qui me semblait suffisante. Certes les résultats attendus étaient souvent présents, mais je me réfugiais dans les enseignements pédagogiques intégrés.

Quelle fut ma surprise, de découvrir l’hypnose classique dans l’application de la pratique thérapeutique. Après une formation à Paris et ma certification complémentaire, j’ai dorénavant intégré la suggestion directe complémentaire.

Une merveilleuse confiance c’est développé en moi en maniant l’outil de la suggestion directe, en complément de l’hypnose d’Erickson.

Dans bon nombre de disciplines comme en Odontostomatologie*, Réflexologie, Kinésithérapie, Médecine, Ostéopathie, Psychiatrie, Psychothérapie, Soins infirmiers, Obstétrique, Gériatrie, Soins à domicile, les techniques rapides (gestion du temps/ efficacité) deviennent très prisées et intéressantes au fil du courant sociétal où la gestion temporelle devient omniprésente.    

Le mot ancré dans l’inconscient collectif « direct » est dorénavant banni au profit d’un outil rapide, efficace et probant qu’est la suggestion directe, complément indispensable à toute formation en hypnose thérapeutique.

En renforçant la confiance du thérapeute et en permettant aux patients de vivre l’hypnose, tout en gagnant du temps et en contournant plus facilement les résistances, n’est-ce pas là une preuve tangible et irréfutable de l’efficacité de l’hypnose classique en complément de l’hypnose Ericksonienne ?
  
FRED GUEGAN
Hypnothérapeute/Sophrologue
Enseignant en Hypnose

* Discipline médicale qui se consacre à la prévention, au diagnostic et au traitement des maladies et des anomalies affectant la bouche et les dents.