"Notre Exigence, c'est aussi la Vôtre !"

Nous travaillons chaque jour pour que vous deveniez de véritables professionnels de l'Hypnose. C'est la vocation de notre école et nous veillons à ce que cet objectif soit atteint par tous."
Docteur Valentina Kieffer- Présidente

Congrès de Manchester


valentina2J’ai participé il y a quelques temps à un congrès médical à Manchester dont le sujet portait sur l’Hypnose et les thérapies brèves.

En effet , la science s’intéresse (enfin) de plus en plus à l’inconscient et à ses fabuleux pouvoirs et nous sommes de plus en plus nombreux, médecins et chercheurs, à nous intéresser à ces méthodes alternatives de soins.

Je vous donne ici la traduction de la partie qui me concerne.

Dr Valentina Kieffer
Présidente
HYPNOSUP

« Méthode française de traitement des phobies par l’Hypnose


Objectif : Supprimer les conséquences physiques et émotionnelles du stress phobique des patients.

Matériel et Méthode : Nous avons étudié le cas de phobie de 8 patients, 4 hommes et 4 femmes, âgés de 21 à 34 ans, présentant différentes phobies. L’histoire du patient de sa vie et de sa phobie, y compris le moment exact où le stress déclenche les signes physiques et l’apparition de ceux-ci dans l’ordre d’arrivée, ont été analysés.

Nous enseignons au patient la cohérence cardiaque (technique de respiration qui stimule et régule alternativement les deux branches du système nerveux autonome permettant ainsi d’apaiser le corps et donc l’esprit).

 Le patient est ensuite placé sous hypnose avec projection imaginaire d’une situation phobique stressante. Pendant la séance, toujours dans une projection mentale, il gère positivement ses émotions en pratiquant les exercices respiratoires de «cohérence cardiaque».

Dans l’imaginaire mentale, il domine complètement la situation phobique en pilotant le contrôle de ses émotions, empêchant ainsi l’apparition de réactions physiques. La projection mentale se termine par une désensibilisation à la chose phobique, c’est-à-dire en la confrontant positivement et par étapes avec la chose phobique qu’elle redoute, augmentant ainsi la confiance en soi du patient.

En tant que coach sportif, le patient doit avoir vécu sous hypnose par projection mentale une situation qu’il craint mais qu’il a appris à gérer.

Dans un deuxième temps, moins de 24 heures après la séance, il doit vivre et gérer la même situation avec l’aide de proches, voir le thérapeute lui-même.

Enfin, le schéma mental négatif face à la chose phobique est remplacé et ancré par le nouveau schéma mental positif de gestion des émotions et de confiance en soi.

Résultats : Selon les patients et les degrés de phobies, 1 à 4 séances suffisent pour que le patient ne produise plus de stress émotionnel et de signes physiques face à la chose phobique qu’il redoute.

Conclusion : Cette méthode permet de démontrer chez un patient phobique traité sous hypnose par des projections mentales positives et l’ancrage d’un nouveau schéma réactionnel, la gestion possible de ses émotions et l’absence de signes physiques de stress lorsque le patient est effectivement confronté à une situation de survie. »


Vous pouvez également télécharger le document original en cliquant ICI